COVID-19

 

COVID-19

En cette période de confinement, beaucoup se pose la question du report ou de l’annulation de leur mariage.

Plusieurs couples ont déjà contacté leurs prestataires pour décaler leur date prévue au printemps et prévoir une option sur un autre jour de l’année. Sachez une chose, c’est que tous les prestataires travailleront ensemble pour satisfaire vos demandes. Le but étant de conserver la magie de votre journée, mais dans un climat plus serein.

Prévoir un plan B et une date de report est donc la meilleure solution, je vous explique pourquoi …

 

 

 

I – Engagement / Contrat / Assurance

En tant que mariés, vous avez certainement signé des contrats d’engagement avec vos prestataires. En vérifiant les politiques d’annulation, vous vous rendrez compte qu’il est difficile d’annuler un contrat pour crise sanitaire. Une annulation vous coûtera dès fois plus cher qu’un report. C’est pour cela que les professionnels vous proposeront une date alternative, et si possible, dans l’année en cours. Vous trouverez ici un article sur l’aspect juridique d’une annulation de mariage.

Dans le cas où vous avez pris une assurance, il est préférable de contacter l’organisme avec lequel vous avez souscrit pour connaître leurs modalités d’application. Mais vu l’aspect inédit de la crise que nous traversons, les démarches ne seront pas simples pour faire valoir des droits de remboursement.

II – Délai pour les commandes

Que ce soit un retard ou même une impossibilité de commander, les délais de livraison sont aussi à prendre en compte. Les alliances, la robe, le costume, les éléments de deco, tous ces ingrédients de votre mariage peuvent dépendre des expéditions internationales. Et en vue de la situation actuelle, ces délais sont fortement remis en cause. Ce serait prendre un risque que de ne pas être sûr de recevoir toutes ses commandes en temps et en heure.

III – La sécurité avant tout

Afin de ne pas faire prendre de risque à vos proches, vous comptez évidemment organiser votre fête en toute sérénité et en respectant les consignes en vigueur. Compte tenu des annonces du gouvernement sur le COVID-19, il est clair que le virus ne vas pas disparaître du jour au lendemain. Il faudra adapter votre organisation en fonction des gestes barrières et de la protection des personnes à risque. Et si des invités ne peuvent pas être présent, pensez que vous pouvez diffuser votre cérémonie en direct. Des couples le font déjà quand des proches habitent trop loin ou à l’étranger.

IV – Mariage en automne, ou en semaine, pourquoi pas ?

Pour les couples qui souhaitent absolument se marier cette année, il reste des solutions à envisager. La première, c’est d’organiser son mariage en automne ou en hiver. Même si la météo n’est pas la même, on peut tout à fait réaliser une belle fête à cette période. Les jours sont plus courts, il faut adapter son planning et ses cérémonies. La séance de couple pourra s’effectuer en décalé, si besoin. Et pour les photos de groupe, on peut miser sur l’intérieur et un décor soigné prévu à l’occasion. Tout est possible, vous trouverez de multiples exemples de reportage de mariages en automne-hiver sur la toile. Dans mon portfolio, pour vous donner une idée, vous pouvez consulter les articles de M&J, F&G et C&C.

Si les prestataires que vous aviez engagés sont déjà pris, pensez éventuellement aux vacances et à faire ce mariage un jour de la semaine.

 

 

Ok pour le report, que faut-il faire ?

1 : Contacter tous ses prestataires et en premier les lieux de réception / traiteur pour se mettre d’accord sur une date de report.

2 : Se tenir au courant des mesures gouvernementales qui peuvent changer dans les jours à venir.

3 : Revoir le déroulé de sa journée si finalement le mariage a lieu à une autre saison de l’année.

 

Article complémentaire à consulter sur le Blog de la Mariée aux Pieds Nus.
Bon courage aux couples qui sont concernés par la situation actuelle.
Je serai ravi de répondre aux questions que vous vous posez.

 

Article rédigée le 21 Avril 2020.
Une mise à jour sera effectuée en fonction des prochaines mesures gouvernementales.